mercredi 3 janvier 2018

Rat pourrit qui aime rie ! (Tour 1)



De nouveau territoires à conquérir, de nouvelles ambitions… et pourtant un grand classique, une bataille entre Skaven et Khemri.
Ah si nouveauté ! Les Skavens sont tellement fort qu’ils ont recruté des alliés guerriers du chaos et démon du chaos. Le seul commentaire de l’ensemble de ses adversaires fut : « Et merde ».

ET C’EST PARTI POUR LA GUERRE !!!

L’évolution majeure entre la querelle éternel entre Sarkothep roi des fiascos et Eisenberg était qu’il fallait se taper à coter d’un portail warp, qui permet un retour du chaos plus rapide des deux magiciens après chaque bataille suite à leur échec…Oups !! trop plein de magie récurrent.


Les deux armées sont tellement enthousiaste à se mettre encore l’une sur l’autre que la guerre débuta la nuit empêchant les tireurs et les machines de guerre de bombarder.
Le roi mort vivant dit qu’il ne voyait absolument rien et ordonna à ses troupes d’infanterie d’avancer, le grand prêtre liche Sarkothep rétorqua : « Non mais ça, c’est parce que vous n’avez pas d’yeux !
Vu la vitesse de déplacement des troupes khemri, Sarkothep à l’idée de tuer Eisenberg et décida de faire avancer plus rapidement les troupes en lançant son premier sort de la campagne…
Une détonation retenti et une explosion envoya dans le warp plusieurs soldats squelettes et des morceaux de leur grande bannière.

Bien qu’il fasse nuit, Eisenberg reconnut se bruit si familier et conclu que l’autre pourri était pas si loin et fit avancer sa horde skaven et ses équarrisseurs de Khorne fraichement recrutés. Par contre avoir des démons à portée, ça fou un peu le bordel su le champ de bataille et avec les vents chaotiques plus les deux zigotos qui jouent avec, de l’autre côté du terrain, l’Arche des âmes damnés khemri explosa sans aucune raison apparente, détruisant le cul…le fémur des forces armées squelettes qui avait bien du mal à avancer.
Les hordes de guerriers se firent bientôt face et la lueur de rage dans l’œil inexistant du roi mort vivant apparu, il ordonna la charge. En riposte à un mouvement aussi rapide que peu banal de la part d’un Khemri, la mitrailleuse skaven près à décimer les troupes se mit en route… et explosa.
Les armées se contactèrent avec force et afin de s’assurer la victoire. Sarkothep se dit qu’il était temps de maudir les troupes ennemies et de bénir les siennes, lança son sort… et rien. Paradoxalement, suite l’impossibilité de s’accorder des bonus en combat, les troupes morts-vivantes devinrent très efficace et mirent en fuite les équarisseurs de Khorne et affaiblirent considérablement les troupes skavens. La flamme de victoire illumina le globe oculaire vide du seigneur Khemri…

… Pour très peu de temps au final. Wulfric le chasseur de tête des guerriers du chaos apparu sur le champ de bataille et rasa la horde secondaire Khemri.
Sur la force principale khemri les foreuses skavens et leurs vermines de choc sortirent derrière l'ennemi et prirent en tenaille leurs adversaires. Sneetch, l’assassin skaven, en sortie et défia le Roi des Tombes. Très peu d’informations sortirent de ce duel à part que c’étaient deux bras cassés qui ne savaient pas se taper dessus.
Mais ce duel fut surtout éclipsé par le premier sort d’Eisenberg qui lança le treizième sort avec réussite !!! Ah non ! Avec un fiasco ce qui décima une grande partie des deux armées.

Après un temps considérable suite à la quantité de poussière, de vent chaotique et de malpierre, le premier à se rendre compte de la situation fut Sarkothep qui vit son armée décimé et en profita pour fuir en catimini le champ de bataille.
Les guerriers skavens, à peine relevés, massacrèrent le reste des Khemri et Eisenberg ordonna qu’on lui apporte le corps de son ennemi, qu’ils ne trouvèrent pas.
Le skaven maudit son ennemi, pas trop fort pour ne pas partir dans le warp, et lui et le reste de ses troupes se régalèrent devant un osso buco pour fêter sa première victoire.

Propos recueillit par le scribe personnel du Roi des Tombes, Davidamon, ayant suivi la bataille à bonne distance de profil sur une colline pointue.

Par cette bataille, le Chef de Guerre skaven prend le contrôle de la région des Intinity Gears. 

Tempête de Feu - Nouvelle Campagne

Cela faisait 1 an que nous avions mis fin à la précédente campagne sur Warhammer Battle basée sur les règles de Migthty Empire. Entre-temps Games Workshop a créé un nouvel univers sur les ruines encore fumantes du Vieux Monde et de ses terres lointaines. De fait il a bien fallut pour l'éditeur sortir une nouvelle règle de campagne pour que les joueurs s'intéressent un peu plus à leur nouvelle création. Il s'avère que les règles de cette nouvelle campagne sont plutôt simple et permettent de mettre à jour facilement les factions qui combattent avec la carte de campagne et les enveloppes fournit avec le jeu.
Donc nous tentons l'expérience d'une nouvelle campagne qui durera 6 à 7 mois maximum, permettant à chaque joueur de faire 1 partie par mois. Une brève immersion à la campagne et les objectifs sont proposés dans l'onglet Campagne du blog et les rapports de bataille suivront pour que vous puissiez suivre celle-ci.
Nous saurons fin juillet quelle faction remportera la domination de la région d'Albion qui abrite les terribles artéfacts !!!
En attendant bonne lecture.

dimanche 11 décembre 2016

Conclusion de la Campagne

Notre campagne a finalement durée 6 tours avec une victoire des skavens de Matthieu. Ceux-ci prenant le contrôle de 10 hexagones et étant le seul à étendre aussi loin son empire lors de ce tour. Loïc avec sa faction Contes Vampire se classe second, juste derrière en étendant son empire sur 9 hexagones. Ensuite David et Raphaël réussissent à avoir un Empire de taille correct avec 5 hexagones alors que pour Julien et Cédric, le dernier tour de jeu aura été terrible puisqu'ils perdent 1 hexagone lors de ce tour les amenant à avoir un petit Empire avec seulement 3 hexagones.

Voici la carte finale de la campagne :
Les Factions:
Sarkotep 1° Roi des Fiascos (David)
Ghark Peau de Fer Chef Ogres de Feu (Julien)
Sir Pendragon de Cathane (Cédric)
Scrath Dents Longues Chef du clan Vormik (Matthieu)
Feldsmarshal Adolfus Van Kriegen (Loïc)
Raffiel Seigneur de Lothern (Raphaël)


Merci à tous les joueurs pour leur participation aux nombreuses batailles qui ont émaillé cette campagne !

Khorne réclame des Crâne - Invasion du Chaos (Démons de Khorne vs le reste du Monde T6)

Les deux autres batailles pour le tour 6 se sont déroulées en même temps au club alors pourquoi les séparées dans deux sujets différents. Surtout que deux des joueurs ont décidés de ressortir du fond de leurs placards, leurs figurines de Khorne pour cet ultime affrontement. Car oui, si le joueur skaven parvient à remporter la victoire, il peut mettre un terme à la campagne en prenant le contrôle de 10 hexagones, but final de notre campagne.
Alors Fin des Temps ou poursuite de la campagne avec un tour de plus. Vous le saurez à la fin de ce sujet, sauf si bien sûr vous avez déjà lu le sujet général du blog.

Pour ses deux batailles, je vais adopté un nouveau concept de narration en traitant les deux batailles en même temps. Profitant du choix des joueurs pour leurs armées, je trouve la chose appropriée.

Ainsi sur le premier champ de bataille, Loïc, joueur Vampire, a intercepté un message des Ogres de Julien informant qu'ils seraient occupés ailleurs et donc celui-ci invoquerait les démons des enfers, en l'o(bs)curence les Sanguinaires de Khorne. Cela lui a donné quelques idées et est parti trifouillé dans son bazar pour en sortir un livre démonologique et invoquer sa propre armée de Khorne; à coup de "s't'plait chérie, je peux emprunté tes figurines !"
En face David, le Roi des Rois des Tongues, lui a graisseusement payé les Ogres de Julien et Loïc comme mercenaire pour défendre ses intérêts, du coup tous les Ogres du club se sont retrouvé pour une fois ensemble. Je vous passe la veille de la bataille où les retrouvailles se sont fait dans la joie et les tripes d'une bonne bouffe.
Sur le deuxième champ de bataille, les Sanguinaires de Julien, joueur Ogre normalement, s'apprêtent à affronter les skavens du chef de guerre Matthieu qui est le seul a resté fidèle à ses troupes. Faut dire que les p'tites bêtes n'ont pas connu la défaite alors pourquoi changé une équipe qui gagne !
C'est sur cette table de jeu que les hostilité débutent vraiment. Alors que sur les deux champs de bataille, les Khorneux sont les premiers à débouler, un canon démonique fait un trou dans l'Abomination skaven. Celle-ci ne se fait pas prier pour répliquer et quitte la ligne skaven pour s'approcher seule des sanguinaires. Le sang noir des démons ne fait pas deux fois le tour du système circulatoire que les équarrisseurs s'occupent de la chose, inconsciente de sa bêtise. La créature est mise promptement en pièce mais ce hors d’œuvre n'est pas suffisant aux cavaliers et au toutou de Khorne qui foncent se jeter tels des affamés sur le plan principal que sont les guerriers des clans poster derrière.
 Sur la table d'à côté l'armée de Khorne explose l'un des canons mobiles à distance de sécurité avant de charger le second avec les équarrisseurs. Décidément ceux-ci semblaient impatient de prendre l'air. 
 Il n'en faut pas plus pour éliminer la menace et s'en prendre à la suite avec les craches-plombs. Ceux-ci ne sont pas mieux lotis et en quelques instants les équarrisseurs  viennent de nettoyer le flanc gauche. C'est pas les nains de jardins verts qui vont représenter une menace à leurs yeux.
Pendant ce temps là, alors que les skavens tiennent la ligne, c'est un autre groupe qui sort dans le dos des sanguinaires, lançant le signal d'une charge généralisée de la vermine. Les Sanguinaires sont attaqués de toute part. Seuls les équarrisseurs sur le flanc gauche s'en sort assez rapidement contre les rats-ogres avec l'aide du tank démoniaque.
Au même moment sur l'autre champ de bataille c'est leurs comparses qui prennent l'initiative en allant au contact de l'imposante ligne de bataille Ogres. Ceux-ci ont tentez d'attendrir la chair rouge avec quelques tirs bien senti mais sans grand succès, faisant seulement hésiter parfois quelques démons à venir au corps à corps.
Les combats sont acharnés, la ligne Ogre semble ployer plusieurs fois contre les assauts furieux des démons. L'arrivée opportune des craches-plombs sur le flanc des sanguinaires vont être une grande aide pour les mangeurs d'hommes, mettant ainsi en pièce la petite unité de soutient démoniaque.
Chaque camp tient son flanc mais les Ogres sont les plus proches pour intervenir dans la mêlée centrale qui va décider du sort de la bataille. Malheureusement pour eux, leur copains de tablé vont craqué un brin trop tôt pour pouvoir intervenir. Lâchant prise les Ogres fuient en ordre dispersés, rattrapé par la furie guerrière des sanguinaires. Khorne se réjouissant déjà de l'augmentation de sa collection de crânes. Il s'en est fallu de pas beaucoup pour que les Ogres tiennent mais les sanguinaires semblaient sous la protection de leur papa chéri. Les chaotique remporte la victoire sur le premier champ de bataille.
 Sur l'autre table de jeu, l'histoire est toute autre. Les chaotiques se démènent comme ils le peuvent avec la masse grouillante. En plus le Prophète Gris des skaven s'en donne à cœur joie en lançant le 13° sort sur 13° sort, transformant les démons écarlates en misérables vermisseaux velus, faisant fi des détonations magiques autour de lui issu de ses ratés magiques. Heureusement que la cloche hurlante absorba une partie des flux magiques incontrolées, autrement il ne resterai qu'un tas de cendre du corps du petit sorcier skaven.
Voyant ses fistons en difficulté, Khorne ouvre une brèche spatio-temporelo-multivers pour envoyer quelques renforts. Mais en passant la porte ceux-ci sont victime du Prophète Gris en les renforts chaotique deviennent des renforts pour les skavens. Le Rat Cornu a dû bien se moquer du Dieu du Sang et des Crânes.
Le flot des créatures à quatre pattes finit par engloutir leurs adversaires, seul le démon majeur et quelques équarrisseurs survivent à la bataille, donnant la victoire aux skavens.

C'est ainsi que notre campagne Warhammer se termine par une victoire décisive de Matthieu et ses skavens.

dimanche 4 décembre 2016

Quand les Nobles s'en mêlent et font des manières (Bretonniens - Hauts Elfes T6)

Première bataille de ce sixième tour de la campagne et peut être la dernière, en tout cas les forces en présence, Bretonniens d'un côté, Hauts Elfes de l'autre vont tout donner dans cette bataille pour grappiller quelques miettes d'une gloire éphémère. Alors que sir Pendragon a fait appel à des Chevaliers du Graal, le Seigneur Raffiel a lui fait prendre l'air pur à sa ménagerie avec la présence d'un dragon et d'un phoenix de glace sur le champ de bataille. Bref, ça rigole pas !

Oublié les formations d'archers ou de machinse de guerre qui tirent comme des glands, place à l'attaque directe, la force brute, qui qui ka la plus grande... C'est donc sans surprise qu'on règle ses comptes dès le premier tour de jeu. Caradryan, perché sur son phoenix attaque directement les chevaliers du royaume à peine remonté sur leur canasson après avoir prier les faveurs de leur dame. Ils auront bien fait car après 2 tours de corps à corps, ils finissent par plumer l'oiseau tout en laissant eux aussi quelques plumes.
 Au centre et sur la gauche du dispositif bretonnien, les troupes adverses progressent fébrilement sur le champ de bataille, entendant les cris des combats sur leur droite. le combat va pas tarder.
 Au centre, c'est l'assaut général !  Les gardes phoenix se sont senti pousser des ailes en voyant leur patron se faire coupé en rondelle et contactent violemment les chevaliers du Graal et le Seigneur Bretonnien. Mais les boîte de conserves sur canasson sont dure à déboulonné. V'là que les sergents d'armes viennent en renfort en chargeant le flanc des elfes qui tiennent le choc. Le combat se déroule sous les yeux du seigneur elfe monté sur son dragon. Mais qu'est-ce qu'il attend ?
Chargement croisé des cavaleries. Alors que les Heaumes d'argents elfes font le nettoyage au centre en faisant fuir des chevaliers bretonniens et une quarantaine d'hommes d'armes, les chevaliers pégases humains s'en prennent aux sentinelles de Lothern. Les elfes finiront par ployer sous les sabots des pégases.
Mais tout se joue à où tout à débuter. Incapable d'étrier les gardes phoenix, les chevaliers du Graal se font attaquer sur leur arrière par le Seigneur Elfe et son dragon. Ca sent le sapin pour les bretonniens. Finalement la bataille doit s'arrêter peu après, le soleil étant déjà bien couché. Les Elfes l'emportent d'une courte victoire sur les humain leur conférant une victoire mineure. L'intervention du Seigneur étant opportune autrement, cela se finissait en match nul.